Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

art : pastels et autres peintures et dessins

Exaucée !

Il y a de la chance pour la canaille !!  Mon futur neveu jardinier s’est à peine remis de ma demande officielle de ver en plein repas de famille, que je n’ai déjà plus besoin de ses services ! Hier, alors que je tripatouillais dans ma terre bio pour planter quatre noyaux d’une espèce tropicale dont je vous parlerai si elle pousse, voici que j’aperçois un joli ver de terre, bien vivant et se tortillant pour que je le remarque ! Je dis « bien vivant » car j’en avais déjà trouvé un dehors, mais quelqu’un lui avait marché dessus et il avait la tripaille à l’air. Le pauvre ! Je l’avais tout de même mis de côté sur un coin de terre, en me disant que s’il devait survivre à ses blessures, il pourrait s’enfouir de nouveau et ne plus être écrasé.
Mais hier soir, en voyant celui-là bien vivant, j’ai sauté de joie, rameuté mari et enfant qui avaient autre chose à faire, mais tant pis pour eux !
Aussitôt vu, aussitôt pris : j’ai glissé le ver dans mon compost, et comme je ne savais pas s’il y avait assez de terre entre les épluchures, j’ai rajouté par-dessus lui un verre de terre bien mouillée. Un verre de terre, ce n’est pas beaucoup, je sais. Mais le ver n’est pas bien gros non plus. Par ailleurs, j’ai pensé que ce domicile exigu, de type studio, allait le motiver pour grignoter les épluchures et se faire un F2 d’ici quelques mois. Hé oui, chez les vers aussi il faut trimer pour avoir un bel appartement !
Ce qui m’ennuie, cependant, c’est que je ne peux pas vraiment inspecter mon compost. En effet, des moucherons aux yeux rouges y sont blottis par centaines et à chaque fois que je rajoute une épluchure, ils s’envolent et tentent d’entrer dans la cuisine. Certains ont même réussi ! Alors, je dois ruser : quand j’ai une épluchure à jeter, j’ouvre la fenêtre sans bruit, j’approche la main au-dessus du sac en papier et hop ! je jette et je referme très vite la fenêtre. C’est tout un sport ! Malheureusement, je vise mal. En effet, le sac est placé plus haut que mes yeux et il s’est un peu affaissé lors du dernier orage. Du coup, l’ouverture pour y jeter les restes est moins large et je ne sais pas si cela tombe dans le sac ou sur la tête des petits voisins du dessous. L’école n’est pas encore finie, alors ils sont peu souvent dehors, mais dès jeudi, je ferai attention.
Je vous mets une photo du compost, prise le bras tendu mais sans visibilité. J’espère qu’un moucheron aux yeux rouges ne va pas s’amuser à venir se faire photographier en gros plan !
photo Main verte
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Ici, la ville vient les ramasser... ensuite, je ne sais pas...
Répondre
M

bon, ben je vais attendre et regarder dans mon sac... bises


Q
Morte de rire... Ici, nous avons des bio-seaux, mais c'est terrible, surtout en été. Il faut vraiment avoir envie de trier ses déchets !

... J'imagine très bien la gymnastique que tu fais pour éviter les moucherons, je fais la même !
Répondre
M

Ils deviennent quoi ensuite ?


M
C'est avec grand intérêt que je lis tes conseils et tes commentaires sur ton blog. Je vais revenir sur cet article car je vais chez le médecin maintenant. Jacqueline
Répondre
M

En général, on rit et ça évite une visite chez le médecin.


E
sympa aussi cet article, je viens juste de vomir mon repas!
Répondre
M

tu auras la ligne pour les vacances !!


M
hihihihihihi MDR !
Répondre
M

respire !! bises