Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:01

100 2474Vous en avez sans doute entendu parler : un rapport du Commissariat Général au Développement Durable (en lien avec le Ministère de l'Environnement) nous indique que les cours d'eau français, dont on tire notamment l'eau du robinet, sont contaminés par une vingtaine de pesticides ou d'herbicides (ici). La presse a repris l'information également (ici). Ceci pose donc la question de l'arrosage de nos chères plantes et des cultures que nous consommons, en plus de l'eau du robinet que nous buvons ou utilisons pour cuisiner. Quel en sont les effets sur la santé humaine ? Une étude française montre que des tumeurs cérébrales peuvent se développer (1). 80 médecins ont même lancé un appel pour en limiter les usages (ici). Des analyses de sang sur les français, réalisées par l'Institut National de Veille sanitaire, montrent que nous avons deux à trois fois plus de pesticides dans le sang que nos voisins allemands (ici et ici). Pas étonnant, la France est le premier utilisateur de pesticides en Europe et le troisème ou quatrième dans le monde... Que je sache, les Allemands ne meurent pas de faim ! C'est donc qu'il est possible de nourrir la population d'un pays avec moins d'apports chimiques. Un pays comme l'Autriche est assez exemplaire côté environnement et aliments biologiques.

Pour lutter contre les maladies ou parasites sur nos plantes, des moyens écologiques existent : une préparation naturelle comme le purin d'ortie, l'association de certaines plantes avec nos cultures, par exemple l'oeillet d'Inde pour la tomate, l'aide de prédateurs naturels contre les pucerons (on connaît tous les coccinelles, mais il y en a d'autres comme la chrysope avec ses longues ailes gracieuses). De nombreuses villes françaises se sont passé des pesticides dans leurs parcs et jardins (ici) Jetez un coup d'oeil dans une librairie, vous allez trouver des dizaines de titres sur le sujet. Il existe aussi un site (ici) qui explique tout cela en reprenant en bannière une publicité réalisée par le Ministère de l'Environnement montrant un petit enfant déguisée en abeille et assis dans l'herbe. Le slogan est très clair.

Et sur son balcon ou au jardin, comment arroser ? L'eau de pluie peut-être un moyen un peu plus naturel pour arroser. En effet, même si l'atmosphère contient des polluants, l'eau de pluie est sans doute moins concentrée en produits chimiques que l'eau d'une rivière ou d'une nappe souterraine, surtout en été lorsque le niveau de l'eau baisse. Pas facile toutefois de récupérer l'eau de pluie quand on habite dans un immeuble. J'essaie de faire dépasser un broc de mon balcon lorsqu'il pleut, mais les gouttes tombent le plus souvent à côté du broc. Alors je le change de position, et comme par hasard, les gouttes tombent là où mon broc était placé avant ! La culture bio, c'est du boulot ! Justement, en parlant de bio, le dernier numéro de 60 millions de Consommateurs (août/septembre 2013) intitulé "Manger sain", nous rappelle que près des 2/3 des français ont consommé du bio en 2012 et que les surfaces bio cultivées augmentent. Elles ne représentent encore que 4% des surfaces agricoles actuelles mais si nous, consommateurs, achetons plus et plus de bio produit en France, la tendance continuera à se développer, et les cours d'eau seront moins pollués... Cela s'appelle un cercle vertueux.

(1) Brain tumours and exposure to pesticides: a case–control study in southwestern France ‘Dorothee Provost, Anne Cantagrel, Pierre Lebailly, Anne Jaffre, Veronique Loyant, Hugues Loiseau,Anne Vital, Patrick Brochard, Isabelle Baldi. Occup Environ Med 2007;64:509–514

photo Main verte : lac en Sologne, réservoir d'eau et site ornithologique

Partager cet article

Published by Main verte
commenter cet article

commentaires

Jeannette 02/09/2013 09:27

Bon à savoir! On n'aurait jamais disposé de telles informations si ce n'est ce billet...
Merci pour le partage !

Main verte 04/09/2013 12:07



Il faut essayer de protéger notre eau. Merci pour le mot !



Jackie 07/08/2013 14:21

Un grand merci pour cet article.
Bonne journée

Main verte 08/08/2013 22:24



j'espère surtout qu'il sera utile au plus grand nombre.



erato 05/08/2013 23:16

Chez nous , dans notre jardin , tout pousse naturellement sans pesticide ni engrais!
Dans la région , les pesticides sont de plus en plus interdits et les cultures bio s'intensifient.
Belle soirée Main verte

Main verte 07/08/2013 11:45



Tu as bien raison, tu sais ce que tu manges. C'est génial pour ta région. Quelle est-elle ? L'Ardèche ?



patriarch 05/08/2013 07:15

Il faut les interdire.. Et Bruxelles nous emmerde !!!!!

Bonne journée

Main verte 05/08/2013 12:17



On en parle, si ça t'intéresse, va voir cet article : http://bonnesnouvellesenvironnementales.over-blog.com/article-des-elus-pour-moins-de-pesticides-116778185.html


je vais essayer de recontacter un des sénateurs à la rentrée pour savoir où ça en est. 


Bon lundi !


Par contre je n'ai pas compris pour Bruxelles. NOus sommes les premiers utilisateurs d'Europe, Bruxelles aurait peut-être tendance à nous dire de diminuer ? En tout cas, ils nous tapent sur les
doigts car la qualité de l'eau en France laisse à désirer.



Oxygène 04/08/2013 13:44

L'abus de pesticides et leur nocivité n'est plus un mystère. Consommer Bio semble effectivement une solution pour amener progressivement à l'abandon de ces substances toxiques. Comme Quichottine,
ce sont mes enfants qui m'amènent petit à petit à consommer bio. Je suis convaincue, c'est sûr, mais je me pose cependant des questions.... Pourquoi le Bio coûte-t-il si cher ? Pourquoi n'est-il
pas à la portée de tous les consommateurs ?
Je trouve ça moche que les produits les plus pollués sont aussi les moins
chers donc ceux à la portée de la plupart des bourses....
Verrons-nous une évolution vers les produits sains et à prix raisonnables ? Trop d'argent est en jeu. C'est dramatique...
Bonne journée à toi Main Verte

Main verte 04/08/2013 16:10



Oui Oxygène, on connaît la nocivité maintenant et d'accord avec toi, certains magasins abusent totalement. Personnellement, je compare les prix entre supermarchés, boutiques spécialisées et
producteur bio local. Mes parents ont un producteur de veau bio qui fait le kg à 12€ quel que soit le morceau. Je ne trouve pas cela si cher quand on regarde le prix du veau ailleurs. Le lait bio
a bien baissé quand tu l'achètes en discounter. Je l'achète à 1,19 € le litre. Quand on voit le prix d'un lait vitaminé de marque, c'est parfois plus cher. J'achète mes citrons bio en magasin
spécilaisé et chaque citron me revient à 23 centimes environ. C'est donc bien moins cher qu'en achetant dans un magasin habituel qui en vend aussi des bio, souvent par 4 mais super cher. Il y a
des fruits de saison qui sont en promo souvent et mon mari a trouvé dans une grande surface très connue des abricots bio moins chers que les non bio !! Il faut vraiment comparer. Je paie une
salade verte 1,10 ou 1,20 € bio en magasin spécialisé. La petite surface d'en face en vend des non bio plus chères. Quand un prix me paraît trop élevé, je n'achète pas. Mais je faisais pareil
quand il n'y avait pas de bio. Je crois que la différence tient du magasin, de la marque qui se positionne haut de gamme ou pas. Les injustices de ce genre ont toujours existé. Ensuite, c'est
aussi un choix personnel : je n'ai pas de télé écran plat mais je mange le mieux possible. Je ne fais pas les soldes pour acheter des habits mais je mange bio, mon portable a 8 ans et je n'en
changerai pas sauf s'il ne fonctionne plus, mais je mange bio. Autre astuce : acheter des produits bruts et préparer ses plats soi-même revient moins cher qu'acheter un plat préparé quand tu
regardes le prix au kg. Il y a encore des progrès à faire, mais je pense qu'on peut passer à certains produits bio sans se ruiner. Quand on les a trouvé, on les adopte ! Bonne recherche Oxygène




Présentation

  • : Le blog de Main verte
  • Le blog de Main verte
  • : les aventures de la culture en appartement
  • Contact

conseil écolo