Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 17:30
C’est amusant, dans l’article précédent, je vous parlais de pommes de terre bleues que je qualifiais de légume « de demain ». Ce matin, j’ai lu dans un ouvrage sur les fermes et les cultures dans le monde que d’anciennes variétés oubliées reviennent sur les marchés, comme les pommes de terre bleues. J’avais donc tout faux. Il semble que cette variété soit ancienne au même titre que les tomates noires, qui sont (ré)apparues récemment sur les étals, les crosnes, les topinambours, les carottes jaunes et noires... Mais pourquoi ces variétés avaient-elles disparu ? Pour des raisons pratiques et économiques, comme l’a expliqué un spécialiste de l’agriculture dans le monde que j’ai entendu lors d’une conférence, il y a quelques mois.
Une production (quelle qu’elle soit) est plus rentable lorsqu’on peut la vendre à grande échelle. Il en va de même pour les graines. Après la guerre, les producteurs de telle ou telle culture ont donc mis au point des graines qui soient capables de fournir le même rendement au m2 dans des conditions standardisées de production et ensuite ils ont vendu leurs graines sur tous les continents, de l’Australie à l’Afrique en passant par l’Europe. Dans tous les pays, les variétés adaptées au climat et à la qualité de la terre ont disparu petit à petit pour laisser place à ces cultures idéales, standardisées et qui ont permis de nourrir les gens grâce à leurs hauts rendements. Aujourd’hui, les consommateurs recherchent des produits « vrais », du terroir, avec un goût plus prononcé, une apparence singulière. On s’aperçoit aussi que les grandes monocultures peuvent être plus massivement détruites par un seul parasite ou ravageur que les petites productions diversifiées qui peuvent être touchées, mais pas par le même parasite en même temps. Et comme des phénomènes de résistance aux traitements chimiques apparaissent parfois chez certains ravageurs, on se dit que, finalement, les anciennes pratiques et variétés avaient sans doute leur raison d’être.
Les anciennes variétés reviennent donc pour notre plus grand plaisir et cela fait du bien à nos yeux et à nos papilles !
(photo Main verte)

Partager cet article

Published by Main verte
commenter cet article

commentaires

EmelineEcologie 28/11/2009 14:01


Il y a cinquante ans, il y avait 3600 espèces de pommes différentes! La majorité a disparu pour augmenter la rentabilité!


Main verte 28/11/2009 18:36


J'ai entendu parler de 1500 mais 3600, waouh ! J'imagine bien un tapis avec toutes ces espèces présentées !


eleonor 28/11/2009 09:06


tu nous en fait voir de toutes les couleurs en matière de légumes...


Main verte 28/11/2009 18:34


oui, mais j'en reste aux légumes ! bises


blanchesor 22/11/2009 21:35


Coucou, enfin du temps pour revenir sur mes blogs préférés...et bien sûr, celui-ci..Toujours aussi plaisant!! Juste pour l'info, la pomme de terre est originaire des rives du lac Titicaca( pas sûre
de l'ortho) et il existerait plus de 4000 variétés de toutes formes et couleurs. Je crois même qu'ils ont crée un musée qui garde les semences afin de préserver la biodiversité.J'étale ma science
car j'ai vu un reportage sur la patate il y a peu..héhéhé...et il montrait une patate noire..
Bisous et continue à nous faire sourire!


Main verte 23/11/2009 07:33


tu fais bien de nous dire tout cela. Ce serait super si tu nous disais où ils conservent ces semences. Il faut conserver la biodiversité. Quand j'aurai un jardin ou une terrasse, je planterai des
graines comme ça. Bises


Tess 10/11/2009 13:29


Vive la nouveauté ancienne!!!!TESS.


Main verte 10/11/2009 17:22


oui, c'est exactement le mot !! Bises Tess


enriqueta 09/11/2009 18:44


Des légumes historiques, j'applaudie des deux mains!


Main verte 10/11/2009 17:18


tu peux les manger aussi en plus d'applaudir ! ;)


Présentation

  • : Le blog de Main verte
  • Le blog de Main verte
  • : les aventures de la culture en appartement
  • Contact

conseil écolo