Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 09:53

Connue pour son architecture et sa Tour Eiffel, la ville de Paris recèle également de nombreuses espèces animales, notamment d'oiseaux aquatiques, visibles pour qui sait ouvrir l'oeil. Voici quelques endroits où l'on peut les apercevoir.

Les mouettes, oiseaux marins les plus visibles

Toujours en groupe, les mouettes sont omniprésentes été comme hiver et se régalent des détritus échappés des poubelles ou flottant sur l'eau. Un de leur dortoir préféré se trouve Quai Louis Blériot, dans le 16è arrondissement, où des péniches remplies de sable sont amarrées en permanence.

En les observant un instant, on aperçoit d'autres oiseaux marins, plus corpulents et aux plumes noires : des cormorans (voir photo). Le spectacle vaut la peine de s'arrêter un instant. En effet, les cormorans sont de très bons nageurs et disparaissent plusieurs minutes sous l'eau en quête de poisson. On ne sait jamais où ils vont réapparaître et lorsqu'ils refont surface, on reste étonné de la distance qu'ils ont parcouru sous l'eau.

Leur façon de sécher leurs plumes au vent est un joli spectacle que l'on peut observer Quai Louis Blériot, également.

Des oiseaux d'eau douce aussi

Il est possible de voir en été un couple de cygnes blancs, accompagnés de leurs petits, le long des rives de la Seine, près du pont Mirabeau notamment.

Mais le spectacle le plus insolite se trouve peut-être sur le canal Saint-Martin, quai de Valmy, au niveau de la dernière écluse avant la disparition sous terre du canal. A cet endroit, des canards colverts se font volontairement piéger avec une péniche entre deux portes de l'écluse et attendent sagement que le niveau de l'eau baisse. Pour quelle raison ?

La baisse du niveau de l'eau laisse les murs du canal, habituellement submergés, à l'air libre où des larves et des herbes aquatiques s'étaient accrochées. Les canards n'ont plus qu'à se servir depuis le haut du mur jusqu'en bas, en profitant de l'ascenseur. Lorsque l'écluse s'ouvre, les gourmands s'écartent pour laisser passer la péniche, et profitent de la remontée des eaux pour repasser à table.

Un autre habitant des cours d'eau est visible dans la capital : le héron cendré, qui pêche parfois quai Saint-Exupéry, près de la Porte de Saint-Cloud, mais qui a élu domicile au Bois de Boulogne, au point d'eau situé avant le Pont de Suresnes.

cormoran quai Louis Blériot

Partager cet article

Published by Christine Véa - dans Oiseaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Main verte
  • Le blog de Main verte
  • : les aventures de la culture en appartement
  • Contact

conseil écolo