Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:00

100_2474.JPGQuand j’étais plus jeune, le vendredi, je faisais du poisson. Je savais que c’était bon pour la santé et que cela rendait intelligent. A vrai dire, je ne faisais que réchauffer deux morceaux en carré déjà cuisinés, et je n’avais aucune idée de la bête que je consommais, d’où elle venait et ce qu’elle faisait avant de devenir un carré de poisson. Le poisson était un terme générique, un concept.

Mais à force d’en manger bêtement, je suis devenue intelligente ! Et c’est là que j’ai commencé à ne plus savoir quoi faire ! Quel poisson acheter, étant donné l’état des ressources (surexploitées) ; de l’impossibilité pour certains poissons à la maturité sexuelle très longue (sur plusieurs années) de se reproduire car on les racle sur les fonds en moins de trois minutes, avant qu’ils aient pu atteindre le quart du tiers de l’âge de la reproduction ? Quid des poissons d’élevage carnivores, comme les saumons, qui mangent trois fois plus en captivité que dans la mer, ce qui fait qu’on pêche des poissons-fourrage pour les nourrir eux, alors qu’on pourrait les manger directement, nous ? Quid du mercure qui s’accumule chez les petits poissons puis les moyens poissons (qui les mangent) et enfin chez les gros poissons (qui mangent les moyens) pour finir dans notre assiette ?

J’ai craqué le jour où l’enfant est rentré de l’école en fredonnant la Truite de Schubert et en l’entendant dire « dans l’onde pure » et « ses ébats joyeux ». Il a donc existé un temps où les poissons s’ébattaient joyeusement dans de l’eau propre ? Le rêve ! Alors, pour l’enfant, j’ai décidé de me renseigner, de chercher quels poissons on pouvait consommer sans faire disparaître les espèces, sans en épuiser d'autres et en restant en bonne santé  - et aussi pour lui donner la chance de voir des poissons heureux dans l’eau plus tard !

Selon les organismes de protection de l’environnement, la sardine, le maquereau, le hareng, le colin d’Alaska portant le label MSC et le lieu noir seraient en nombre suffisant. La truite (pas de Schubert mais d’Europe) serait aussi un bon choix ainsi que le turbot d’Europe. La liste n’est pas exhaustive. Pour obtenir des renseignements supplémentaires et un guide gratuitement à emporter quand on va faire ses courses, vous pouvez cliquer . Vous verrez, on va finir par savoir exactement quoi acheter et on sera heureux comme des poissons dans l’eau !

(photo Main verte)

Partager cet article

Published by Main verte
commenter cet article

commentaires

Siratus 28/06/2010 10:34


sourire
Ici aussi je peux réagir. Je ne mange que du poisson et je choisis en fonction de la saison et dont l'espèce n'est pas en voie de disparition ;) Idem pour les crustacés ! Actuellement, il y a
profusion de délicieuses langoustines sur les marchés car elles ont été protégées par les pêcheurs eux-même.
Ici, ton lien est bon. Sur BNE, le lien WWF ne me semble pas bon.
Belle journée. Gros bisous


Main verte 29/06/2010 14:10



merci pour le tuyau, je vais vérifier sur BNE. Les petits pêcheurs protègent mieux leurs ressources !



Linda & Picasso ::0079::0071:: 24/06/2010 19:45


gros bisous
ça va tes souris? t'en as combien maintenant?
belle soirée


Main verte 26/06/2010 14:49



ça va, mais Flanelle n'accouche pas (c'était prévu pour mercredi dernier). On ne comprend rien !



Alex-Mot-à-Mots 23/06/2010 20:42


Attention à ne pas devenir trop intelligente non plus, rires.


Main verte 26/06/2010 14:48



je me retiens !! bises



meli-melo de paysages 23/06/2010 14:12


merci pour le lien! c'est toujours utile!!


Main verte 26/06/2010 14:48



c'est pour cela que je le mets. Bises



Linda & Picasso ::0079::0071:: 22/06/2010 19:07


Bonne soirée

Bisous


Main verte 26/06/2010 14:47



merci, je vais passer sur ton blog



Présentation

  • : Le blog de Main verte
  • Le blog de Main verte
  • : les aventures de la culture en appartement
  • Contact

conseil écolo