Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 19:02

J'ai cherché pour vous les journées qui célèbrent l'environnement, la Terre, les plantes, le développement durable. Je vous donne quelques explications pour les deux premières journées, suite à des lectures et des conférences. Ces dates vous donneront peut-être envie d'organiser de petites manifestations ou des opérations en commun. Quand on lit tout ça, on se dit qu'il y a du pain sur la planche, mais petit à petit, ça bouge. Parfois en bien, allez voir le blog http://bonnesnouvellesenvironnementales.over-blog.com

100_0480.jpgImaginez si la Terre était comme ça... (île de Lanzarote)

2 février : journée mondiale des zones humides (les zones humides sont utiles pour éviter les inondations ailleurs tout en redonnant de l'eau lors de sécheresses. Elles sont aussi un lieu de reproduction de nombreuses espèces et un paradis pour les oiseaux. Il y en a d'eau douce mais aussi de bords de mer et salées. Elles filtrent la pollution. Elles sont aussi un lieu de promenade. Depuis le début du XXè siècle, 67% des surfaces humides ont disparu (source : ministère du développement durable).

21 mars : journée internationale des forêts (les forêts absorbent le CO2, purifient l'air, redistribuent l'eau de pluie doucement, retiennent le sol (évitent les coulées de boue), abritent de nombreuses espèces, fournissent du bois, des matières premières (caoutchouc, par exemple), des aliments (châtaignes) et sont un lieu de promenade. Sur-exploitées pour les remplacer par des champs cultivés ou pour l'élevage, polluées pour exploiter le pétrole en sous-sol, coupées pour établir des villes, il faut les protéger. En France, la surface des forêts a augmenté, mais souvent les espèces conservées ont été réduites (on a gardé les pins, notamment, pour en faire du bois car ils poussent vite). On commence à comprendre que la diversité est importante et on revient à plus de diversité. Il reste un effort à faire sur la grosseur des arbres, que l'on coupe à une certaine taille standardisée pour les scieries, laissant peu de gros arbres. Les arbres morts sont très importants pour la vie de la forêt car ils abritent de nombreuses espèces. En Outre-Mer, il existe des forêts primaires que l'on doit protéger aussi car des espèces animales et végétales uniques y vivent, peut-être utiles pour trouver de nouveaux médicaments.)

22 mars : journée de l'eau

22 avril : journée de la Terre

22 mai : journée internationale de la nature

23 mai : journée mondiale des tortues

5 juin : journée mondiale de l'environnement

8 juin : journée mondiale des océans

17 juin : journée mondiale contre la désertification et la sécheresse

29 juillet : journée internationale du tigre

16 au 22 juin : semaine européenne de la mobilité

16 septembre : journée mondiale de la protection de la couche d'ozone

22 septembre : journée internationale "en ville sans ma voiture"

10 octobre : journée internationale de la prévention des catastrophes naturelles

6 novembre : journée internationale pour la prévention de l'exploitation de l'environnement en temps de guerre et de conflit armé.

25 novembre : journée sans achat.


Repost 0
Published by Main verte
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 17:05

P1000779.JPG

Le mari ne s'intéressait absolument pas aux plantes, dont le nom était d'ailleurs un collectif pour lui, comme on parle des oiseaux ou des chiens en oubliant qu'il y en a des gros, des petits ou de différentes couleurs. Mais après de nombreuses années de vie commune et de cours particuliers sur tout ce que j'ai fait pousser partout où nous avons habité, le mari a attrapé ma manie verte, heureusement en moins forte, sinon nous ne pourrions plus poser un pied dans l'appartement.

L'année dernière, il a voulu de la lavande. "Mais le balcon est orienté Nord-Est", ai-je expliqué à mon jardinier en herbe, "je ne sais pas si elle poussera". Vaille que vaille, j'ai acheté un coffret comprenant une petite jardinière en bois, de la terre et des graines. Le samedi suivant, le mari a ouvert le sachet de terre, planté ses petites graines puis arrosé en me demandant s'il faisait bien, comme si j'avais la science absolu en matière de lavande ou d'autre chose, d'ailleurs. (Pourtant, il aurait dû savoir : planter la petite graine, c'est plutôt une histoire de garçon, non ?). Bref, j'ai mis la jardinière devant la fenêtre et lorsque les premières pousses sont apparues, je les lui ai montrées. Quel plaisir ensuite de passer la main entre les tiges et de respirer la bonne odeur sur ses doigts !

L'été arrivant, j'ai mis la lavande sur le balcon, et même orientée Nord-Est, la plante a apprécié. Elle a passé l'hiver dehors, reçu la neige, mais elle n'a pas baissé les bras et a repoussé prestement dès que les jours ont rallongé. En ce nouvel été, les abeilles de la ville viennent visiter les cinq ou six tiges fleuries que je couperai à la rentrée et avec lesquelles j'essaierai de réaliser une décoration odorante pour la maison. En parlant d'abeilles, savez-vous qu'elles produisent plus de miel en ville qu'à la campagne ? En effet, elles sont protégées du froid par des températures plus douces en ville et elles ne sont pas directement touchées par les pesticides. Beaucoup de villes sont passées à la lutte biologique, c'est à dire aux petites bêtes prédatrices d'autres petites bêtes, dans les jardins publics et n'utilisent plus de pesticides. Résultat, les abeilles citadines ont une santé de fer et produisent... comme des bêtes !

 

(photo Main verte)

Repost 0
Published by Main verte
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 16:07

Je le cherchais depuis longtemps, en vain. Je voulais mon jasminium officinale, celui que l'on peut a priori consommer. Le jasmin décoratif étoilé ne m'intéressait pas, mais les fleuristes n'avaient que lui. Et je l'ai vu ! Tout beau, tout fleuri, ce week-end aux 5è Botaniques de l'arboretum de Chevreloup à Rocquencourt (78). J'ai donc sauté sur le pépiniériste pour le lui acheter mais celui-ci m'a dit que ce n'était pas celui là ! Comment ? Pas celui-là ! L'officinale est pourtant le végétal utilisé en herboristerie. J'étais sur le point d'étrangler cet empêcheur-de-boire-son-thé-au-jasmin-en-rond avec une tige de graminée du stand d'à côté, quand très gentiment, icelui m'a montré le jasmin suivant, celui pour le thé. J'ai remis la graminée dans son bac, l'air de rien, et j'ai sorti mon chéquier avec un grand sourire (pour une fois qu'on paie le sourire aux lèvres !).

Oui, je vais vous dire comment il s'appelle. Mais d'abord, je vous le montre :

P1000708.JPGVous voyez, le monsieur me le montre aussi sur la photo en haut à droite (du petit doigt, d'ailleurs, était-ce un fan de la série Les Envahisseurs ?). Sur son stand en plein air, il avait également du jasmin étoilé qui, selon lui, n'est pas un vrai jasmin. Je n'ai pas vérifié.

Comme il était très gentil (parce que je ne croyais pas que c'était l'autre jasmin pour le thé et cela se voyait), le pépiniériste m'a dit de goûter une fleur de chaque sous-espèce ! Confiante, j'ai détaché un bout de pétale de l'officinale, et mâchonnant, j'ai bien dû admettre qu'il n'avait pas de goût, puis j'ai pris un pétale de l'autre (oui, je vais vous dire son nom), j'ai mâchonné et là, puff, "ze" odeur de jasmin était bien là dans mon nez et ma bouche.

Alors maintenant, pour connaître son nom, et surtout pour le retenir, il va falloir vous lever de votre chaise de bureau (ou du canapé si vous êtes en wifi - bonjour les ondes ). Allez, levez-vous et effectuez deux pas en avant bras pliés et coudes contre le corps en effectuant de petits moulinets avec les avant-bras (comme pour faire le train à vapeur qui démarre), puis faites deux pas en arrière en effectuant les mêmes petits moulinets avec les bras pliés. Répétez l'opération en chantant "le jas-min pour-le-thé, c'est le jas-min samba-c". Vous pouvez ajouter des "tou tou tou, tou tou tou Lou" si ça vous chante. Non, arrêtez maintenant, vous allez vous faire mal. Faites-vous plutôt un bon thé avec ou sans fleurs de jasmin.

P1000732 Les fleurs lavées et séchées pour un futur thé (photos Main verte)

Repost 0
Published by Main verte - dans Ecologie
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 08:30

P1000722.JPGCette année est une année à fraises. Pour preuve cette photo réalisée ce matin sur mon balcon pourtant orienté Nord-Est. Il était temps que mes pieds (enfin ceux des fraisiers) donnent de quoi se régaler : l'année dernière, ils n'avaient rien voulu produire ! Du coup, je leur avais fait passer l'hiver dehors. Tant pis pour eux ! Cette "douche froide" a dû leur faire du bien, finalement, car ils sont repartis de plus belle dès que les jours ont rallongé. En plein sud, j'aurais eu des fraises en mai. Je les ai mi-juin, c'est  tout de même très bien pour une "agricultrice" de balcon.

 

Si je compare avec d'autres pieds de fraises en intérieur, côté sud, derrière la fenêtre, j'en conclus qu'il vaut mieux les laisser dehors car les pieds en intérieur commencent à peine à sortir une petite fleur ou rien du tout.

 

La taille du pot semble jouer aussi. Les fraisiers du balcon sont dans une simple jardinière. Les pieds en intérieur sont dans un pot trop grand pour eux. Ils font des feuilles et doivent aussi faire des racines à tout va au lieu de fruits. P1000727.JPG

 

J'ai donc transplanté un pied du pot dans une jardinière sur le balcon. Je vais surveiller les opérations pour voir s'il se réveille enfin au grand air. A suivre donc...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photos Main verte

Repost 0
Published by Main verte
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 09:31

L'annonce a été faite ce matin vers 7h00 par le porte parole du gouvernement allemand : l'Allemagne se passera de nucléaire d'ici à 2022, le temps de développer les autres filières énergétiques du pays, surtout les énergies renouvelables non polluantes. Voir ici.

Je vais fêter ça en mangeant un concombre, tiens ! Enfin, un concombre de mon balcon 100% Main verte et bio P1000176.JPG!

Repost 0
Published by Main verte
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 17:15

100_0446.jpgAujourd'hui c'est le dernier jour de la fête de la nature. Pour fêter cela, j'ai planté dans une jardinière de l'anis, des fleurs des prairies et des tomates-cerises jaunes. J'ai également fait un gâteau. Bon, cela n'a aucun rapport avec la fête de la nature, mais j'en avais envie. Après tout, c'est dimanche. J'ai le droit de fêter la nature et les gâteaux !

A vrai dire sur mon balcon et dans l'appartement, c'est la fête de la nature tous les jours. J'ai même vu ce matin un cloporte grimper sur le mur de la chambre. Il faut dire que la chambre est aussi mon orangerie, car elle est orientée sud, contrairement au balcon. Sur le bureau et la commode à roulettes on trouve ainsi deux citronniers, un mandarinier, trois kumquats plus la graine d'un quatrième qui pousse, environ 8 pieds de tomates, un avocatier et trois jeunes piments. Il y a aussi une petite plante grasse et des mini coquerets du Pérou.

Du coup, le matin, c'est un peu difficile d'appuyer sur le bouton qui relève les stores. Je suis obligée d'étirer le bras gauche en levant la jambe droite pour contrebalancer et à chaque fois je "décoiffe" le mandarinier ou le basilic qui trônait juste devant jusqu'à aujourd'hui. Comme je devais faire du sport matin et soir depuis le début du printemps, j'ai résolu la question, je ne baisse plus les stores. D'ailleurs je ne ferme plus la fenêtre non plus car elle ratiboisait le citronnier à chaque fois aussi.

L'ennui c'est que maintenant, je suis réveillée à 5 heures du matin, parfois à 5h moins le quart quand le merle du quartier commence à chanter. J'attends 6 heures pour me lever quand le mari se lève aussi. Et à 7h00, j'ai fini de repasser le linge de la dernière lessive.

Par contre, je ne fais plus d'élongation le matin. Alors pour compenser, je cours depuis deux dimanches matin. La semaine dernière, j'ai fait le tour d'un grand pâté de maisons sans m'arrêter (je ne m'y attendais pas !) et j'ai fini en 4 minutes chrono le tour que je pensais faire en 10-15 minutes. Quand je suis remontée, le mari croyait que j'étais descendue et remontée par l'ascenseur en renonçant à courir. J'ai dû lui faire toucher mon coeur pour lui montrer comme il battait fort.

Ce matin, j'ai poussé une rue plus loin et j'ai couru 5 minutes sans m'arrêter puis j'ai monté trois étages à pied sur sept. Mon petit coeur battait jusque dans mon cou, mais je ne l'ai pas fait toucher au mari.

Le soir, en revanche, ce n'est pas folichon. Vers 9 h30, je file au lit pour faire des mots croisés ou lire, mais au bout de deux ou trois mots, mes yeux se croisent littéralement. Je pose mes papiers, j'éteins et puis plus rien jusqu'à ce que j'entende le merle chanter.

Ah, la fête de la nature, c'est chouette mais ça fatigue !

 

Repost 0
Published by Main verte
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 11:39

Le plastique fait partie de notre vie courante, comme les bouteilles d'eau, les bidons plastiques ou les flacons. Ce sont autant d'emballages plastique, dont on peut profiter pour laisser libre cours à son imagination, s'amuser un peu ou leur donner un autre usage, avant le recyclage habituel dans les bacs jaunes qui leur donneront une véritable seconde vie, pour de nouveaux objets.

Un second usage domestique

  • A la maison, une demi-bouteille sera très pratique pour faire tremper ou rincer ses pinceaux de peinture, si le travail n'est pas terminé dans la journée.
  • Une bouteille, coupée en deux dans la longueur et posée sous l'évier, permettra de ranger des éponges à ménage encore humides, sans crainte de tâcher ou de décolorer le meuble.

Au jardin, comme repoussoir

Au jardin, une bouteille coupée en deux dans le sens de la largueur, et dont on aura placé la moitié haute à l'envers dans la moitié basse, servira d'attrape-guêpes l'été. Attirées par un peu de confiture placé au fond de la demi-bouteille, les guêpes entreront par le goulot mais ne sauront pas en ressortir.

Ce système permet de manger dehors, en toute tranquillité, et sans utiliser de produit chimique. En revanche, une fois le repas terminé, il est souhaitable de retirer le piège, pour éviter de piéger les insectes pollinisateurs, comme les abeilles, qui vous donneront de beaux fruits et de légumes.

Autre astuce

Une demi-bouteille, posée sur un bâton de bois, s'agitera au vent en faisant un léger bruit qui repoussera les oiseaux et les taupes.

Des idées pour les enfants

En travaux manuels

Les bouteilles de lait blanches, coupées en lanières de haut en bas, deviendront des fleurs blanches, en coupant et en courbant les lanières, comme des pétales. Le fond de la bouteille sera le cœur de la fleur.

Ils pourront utiliser une demi-bouteille pour rincer leurs pinceaux de peinture.

Pour créer des jeux et des activités

Avec plusieurs demi-bouteilles coupées dans le sens de la longueur, on réalisera un parcours de golf où il faudra faire entrer la balle dans chaque bouteille.

Avec les bouteilles plastiques coupées en deux, ils pourront aussi faire leurs premières plantations.

Pour observer

Une grosse bonbonne d'eau, coupée en deux puis retournée et dotée d'une petite entrée, sera une maison parfaite pour une souris ou un hamster, et permettra aux enfants de pouvoir observer l'animal, sans le déranger.

Le recyclage industriel

Une fois les bouteilles utilisées, il faudra penser à les recycler dans la poubelle jaune. Après un tri et un broyage en usine, les bouteilles et les bouchons deviennent de nouveaux objets, comme des pulls polaires, des isolants sur les toits des immeubles, des bidons, des sièges auto pour enfants, ou un revêtement d'aires de jeu.

nos objets en plastique peuvent avoir plusieurs vies.
Repost 0
Published by Christine Véa - dans Recyclage
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 13:58

Publicités, courriers, journal quotidien et magazines sont autant de papiers à recycler pour se débarrasser comme pour sauvegarder des arbres. Mais en dehors du recyclage habituel dans la poubelle à couvercle jaune, il existe des alternatives pratiques, économiques ou amusantes qui méritent d'être testées et qui s'adressent aussi bien aux enfants qu'aux adultes.

Profiter du verso blanc des courriers

Commencez par faire un tri et mettre de côté les courriers qui ont un verso blanc. En agrafant 10 pages, vous pouvez vous constituer un bloc notes à placer près du téléphone ou à utiliser pour effectuer vos comptes, vos brouillons de lettres ou les brouillons des devoirs des enfants. Vous pouvez confectionner des blocs de différentes tailles en utilisant des demi-feuilles ou le verso des pages d’une éphéméride, pour la liste des courses par exemple.

Une fois utilisés, ces feuilles pourront être recyclées par la voie habituelle (poubelles à couvercle jaune) afin de produire de nouveaux papiers, d'emballage notamment.

Des arts créatifs et du jardinage

Avec les magazines, vous pouvez vous amuser et réaliser, par exemple, une planche de photos sur un même thème (la mer, le désert, la forêt, les bébés, le chat,etc.). Il est également possible de découper des mots positifs et de les placer autour d'un miroir pour profiter chaque matin d'une séance d'auto-suggestion positive, excellente pour l'estime de soi.

Pour les semis de plantes, on peut aussi récupérer les boîtes d'œufs et les utiliser comme pot horticole en plaçant une graine dans chaque trou. Une fois dans la terre, la boîte d'œuf se décomposera lentement et permettra aux racines de passer.

Des briquettes pour se chauffer

Avec un peu de technique, le papier journal pressé en briquettes pourra remplacer les bûches de bois dans la cheminée. Il est conseillé de mouiller le papier et de le presser avant séchage pour une meilleure efficacité. Avec un gros catalogue de vente par correspondance, on peut réaliser une bûche en pliant chaque page en deux dans le sens de la longueur.

Enfin, en achetant un kit de recyclage (dans les jeux pour enfants), on peut réaliser son propre papier recyclé, uniforme, coloré ou décoré de fleurs naturelles et fabriquer un journal intime, son bloc-note ou ses propres feuilles de courrier qui seront dans ce cas 100% recyclés et 100% recyclables.

recycling
Repost 0
Published by Christine Véa - dans Recyclage
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 12:32

Protéger l'environnement est un principe louable en soi, mais lorsqu'il devient un moyen de faire des économies, c'est encore mieux. Moins dépendre du pétrole, investir dans le photovoltaïque, mais aussi commencer par de simples gestes permet de réduire sensiblement ses factures.

Sans investissement

Evitez le gaspillage. C'est la première chose à faire pour protéger l'environnement et son porte-monnaie. Ainsi, on diminuera sa facture d'électricité en éteignant la lumière en sortant d'une pièce, en dégivrant son réfrigérateur, en arrêtant la plaque de cuisson avant la fin de la cuisson ou en plaçant un couvercle sur la casserole pour faire bouillir de l'eau. Multipliés par 65 millions de personnes, ces simples gestes limitent aussi les déchets nucléaires. En France, l'électricité vient à 80% du nucléaire.

Prendre une douche plutôt qu'un bain, placer un bocal dans le réservoir d'eau des toilettes, récupérer l'eau de cuisson des pâtes ou l'eau de l'égouttoir à vaisselle pour arroser ses plantes font gagner des dizaines de litres d'eau... et d'euros.

Au volant, une conduite souple réduit sa consommation d'essence et produit moins de CO2.

Pour quelques euros ou en investissant à long terme

On peut économiser encore plus en consacrant quelques euros à l'achat d'ampoules basse consommation. Elles consomment jusqu'à 5 fois moins et durent plus longtemps.

En achetant un mitigeur, vous obtenez la chaleur souhaitée sans réglage des robinets, ni perte d'eau. A la maison, on peut également récupérer l'eau de pluie. Ces économies évitent d'épuiser les nappes souterraines en période de sécheresse et de concentrer les polluants présents dans ces nappes (nitrates).

Avec des moyens financiers plus importants, on investira dans un chauffe-eau solaire ou dans les énergies renouvelables non polluantes. L'achat d'une voiture hybride ou électrique permet ensuite de rouler pour presque rien.

Enfin, lors de l'achat de sa résidence principale, étudiez le bilan énergétique du bien avant de signer, car il indique si l'appartement ou la maison est économique en énergie, avec des répercussions économiques sur le long terme, mais aussi pour le respect de l'environnement.

Créer, partager, échanger, donner

En dehors de l'eau ou de l'énergie, il faut savoir innover : avec les anciens pyjamas des enfants, on peut élaborer une couverture en patchwork qui rappellera de bons souvenirs, les bouteilles de lait en plastique peuvent servir à des travaux manuels, une assiette cassée peut devenir une décoration en céramique autour d'un cadre à photo. Ce recyclage créatif évite d'acheter du matériel neuf et permet de limiter le poids de nos poubelles.

Les économies seront réelles également en achetant en commun des outils, une machine à laver, une tondeuse ou en échangeant un vélo contre une perceuse. Donner est aussi une bonne façon de ne pas jeter. Ces gestes créent par ailleurs des amitiés nouvelles, et cela n'a pas de prix.

les loisirs créatifs à partir du recyclage économisent de l'argent
Repost 0
Published by Christine Véa - dans Energies renouvelables
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 12:29

P1000078Je vais bien, très bien, merci à celles et ceux qui demandent de mes nouvelles ! Juste plongée dans la biodiversité jusqu'au cou, à la maison, pour le travail et de nouvelles activités associatives. 

A la maison, car à la suite de notre déménagement pour un appartement déjà (trop) rempli et un balcon (trop rempli aussi...), j'ai investi dans deux citronniers, un kumquat, un poirier, des salades, des tomates, des coquerets du Pérou, de la menthe, des radis, une courge, un mûrier, un framboisier, sans compter ce que j'avais avant ! Comme vous l'imaginez : ça pousse !

Pour le travail, car j'écris pour de nouveaux supports, depuis la maison, certes, mais entre une tomate et un citronnier et au sein d'une belle biodiversité : cloportes, vers ou larves de coccinelles ! Comme en plus, j'essaie de les dresser pour qu'ils restent dans leur pot ou sur le balcon, je ne vous explique pas le travail...

Pour une association aussi, en rapport avec l'environnement, bien-entendu, dont j'ai intégré le comité d'administration. Comme si cela ne suffit pas, j'ai encore d'autres projets !

Mais pour aujourd'hui, comme la biodiversité, c'est nous d'abord (mammifères à deux pattes), voici un lien vers un site officiel qui vous donnera plein d'infos pour un jardin sain. Regardez la petite abeille assise dans l'herbe : c'est pour elle qu'il faut le faire ! voir ici.

Repost 0
Published by Main verte
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Main verte
  • Le blog de Main verte
  • : les aventures de la culture en appartement
  • Contact

conseil écolo