Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

art : pastels et autres peintures et dessins

Marée motrice

Depuis 10 jours, ça sent la mer dans l’appartement. Ce n’est pas normal car nous sommes en pleine ville et à au moins 250 km de toute côte. En 10 jours, j’ai vidé plusieurs fois la poubelle et je l’ai même lavée ; les odeurs du poisson du vendredi sont parties depuis longtemps ; le lapin n’est pas mort derrière un radiateur ; toutes les chaussettes sont lavées et ont trouvé leur sœur. Qu’est-ce que ça peut bien être ? On cherche. Mais comme il n’y a pas de raison rationnelle pour expliquer cette odeur de marée, on cherche des trucs fous : j’ai peut-être une huître collée sous la chaussure ? Ça aurait pu être possible car les cafés alentour ont monté des stands devant leur vitrine pour Noël et vendent des huîtres, mais je l’aurais remarqué. Une huître, c’est gros et ça crisserait quand je marche. J’ai donc demandé à l’enfant s’il n’aurait pas caché un paquet de chewing-gum goût moule sous son oreiller pour en manger le soir en cachette.
- Nan.

Finalement, on a arrêté de chercher en se disant qu’on finirait bien par trouver. Et on a trouvé ! Sous le mini four. J’avoue tout de suite, je suis coupable, mais il y a une raison très logique à cet acte pour une fois.

Lorsque nous sommes allés nous promener dans le grand parc, le jour où nous avons vu le micocoulier de plus de 200 ans, c’était la journée de la science. En repartant, nous sommes passés devant des étudiants qui animaient des stands scientifiques pour les grands et les petits avec des expériences sur le thème de l’océan : reconnaissance de poissons que nous ne rencontrerons jamais de toute notre vie, n’étant pas adeptes des grands fonds ; mélange d’une eau bleue avec une eau orange (mais on n’a pas su à quoi ça servait) et un stand beaucoup plus accessible au grand public (c’est-à-dire nous, même si je suis petite) sur la reconnaissance des algues. Les algues sont les herbes et les plantes de la mer, donc ça m’intéressait. Après avoir laissé l’enfant faire le stand de reconnaissance des poissons (on ne sait jamais, s’il veut devenir pêcheur au lieu de faire pompier, ça peut servir), c’était à mon tour de jouer. L’étudiant préposé aux algues nous a dit (entre temps l’enfant avait voulu faire le stand lui aussi) que nous allions faire un tableau. Il a plongé la main dans un bac rempli d’une eau verdâtre et en a ressorti un amas gluant qu’il a déposé sur la table de dissection placée devant nous. Il nous a dit de choisir deux sortes d’algues et de les déposer sur une feuille blanche de façon harmonieuse. L’enfant a choisi une feuille de laitue et une touffe de cheveux. Moi, j’ai choisi une feuille de chêne et un petit morceau de frisée, mais j’ai pas pris les lardons. L’étudiant a alors sorti des lingettes pour essuyer les fesses des bébés. Devant notre mine ahurie, il nous a expliqué que cela allait absorber l’eau des algues. Il a ensuite posé des pages de journaux sur la lingette puis un morceau de carton et a serré le tout avec une ficelle. Il nous a dit de laisser sécher pendant plusieurs jours. Nous sommes donc repartis avec notre sandwich en carton, auréolés d’une odeur de marée qui nous a suivis jusqu’à la maison. A la maison, ne sachant pas où poser nos œuvres d’art (la place étant prise par mes plantes jusque sur le four !), j’ai trouvé que sous le four, ce serait très bien, d’autant plus qu’avec sa chaleur, nos œuvres sècheraient plus vite. Bien entendu, je les ai oubliées dans la seconde qui a suivi, l’enfant et le mari faisant de même. Heureusement, l’odeur, elle, ne nous a pas oubliés.
Voici nos tableaux, puisque vous mourez d’envie de les voir. Ils ne sont PAS à vendre, n’insistez pas. En revanche, rien ne vous empêche de vous extasier devant leur beauté,
en préférant, de préférence (tant pis pour la redondance) l’œuvre de l’enfant qui lit vos messages !!



Le tableau de l'enfant : une Ulva sp. chlorophyta, ulvophyceae, ulvales, ulvaceae en provenance du
Finistère en haut et en bas, une chondracanthus acicularis (photo trouble de Main verte)


Mon tableau : en bas (rouge) phycodrys rubens rhodophyta, ceramiales, délesseriaceae et en haut une ulva chlorophyta..pareil que pour l'enfant.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine, je te souhaite une bonne journée :0059: bye<br /> http://dany.enchine.over-blog.com/
Répondre
M
<br /> Bonjour depuis la Frannnnnce ! Je l'ai déjà faite, mais j'aime bien la refaire. Bises<br /> <br /> <br />
C
Pour l'appartement, il sera donc essentiel de le choisir avec une bonne ventilation et beaucoup de placards... c'est ma conclusion à la lecture de vos aventures rangements et odeurs d'algues. Un jardin aussi, ce serait pas mal! Bonne chance!
Répondre
M
<br /> Avec placards, même mal aéré, je prends !! J'ouvre souvent la fenêtre de toute façon<br /> <br /> <br />
M
Bon ben, j'ai déjà de la peine de manger du poisson qui pourrait sentir la marée...et je ne parle même pas de mon inconfort d'aller acheter du poisson...CQFD<br /> Pour les oeuvres, ben, bof, heuuuuu mouais, y a de la recherche, hein? heureusement j'ai pas l'odeur :)
Répondre
M
<br /> Moi non plus, c'est fini depuis que nos oeuvres sont sorties du dessous du four et respirent !<br /> <br /> <br />
D
Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine,bonne appétit avec les litchis, je crois que la plupart viennent de chine, je te souhaite une bonne journée :0059: bye<br /> http://dany.enchine.over-blog.com/
Répondre
M
<br /> Merci, on a presque tout fini !<br /> <br /> <br />
Q
Bon début de WE amitiés de canton<br /> Qing et rene<br /> A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com<br /> La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.
Répondre
M
<br /> Merci, je vais passer, je suis en retard !<br /> <br /> <br />